Ça y est ! Vous devez lancer vos premières campagnes Facebook Ads, votre boss vous propulse responsable de la page Facebook Ads de votre société et vous voilà sous pression. Créer une campagne efficace qui répond à un objectif précis, rentabiliser l’investissement et obtenir de bons résultats.

L’interface du Business Manager de Facebook Ads a bien évolué et est devenue plus accessible aujourd’hui. La sensation que l’on peut avoir lorsque l’on se retrouve face à cet outil est un mystérieux mélange de « ça à l’air super facile de créer une campagne 😎 » et « Au secours Maman, comment je vais faire, je suis perdu 😰 « . C’est un peu cette réflexion que je me suis faite quand j’ai regardé l’interface de Facebook Ads la première fois.

En réalité la création d’une campagne Facebook Ads est techniquement simple et à la porté de tous. Quand on regarde dans le détail, c’est malgré tout plus compliqué et il y a bien des écueils à éviter. Ces erreurs je les ais faites aussi, vous les avez peut être faites.

Aujourd’hui nous allons faire le tour de quelque unes de ces erreurs pour nous améliorer 💪

Cibler une audience trop large ou trop restreinte

 

Publier des annonces auprès de la mauvaise audience c’est comme se tirer une balle dans le pied. Ca fait mal et ça sert à rien.

Lorsque vous choisissez votre cible, gardez en tête votre budget. Si votre audience est trop large, avec votre budget vous ne pourrez de toute façon toucher qu’une infime partie de votre audience. Dans le cas contraire, vous ne parviendrez pas à dépenser votre budget parce que votre cible est trop restreinte.

Lors de la création de votre audience et grâce à l’outil de la plateforme vous aurez rapidement une idée sur la taille de votre audience. Si elle est trop large, rajoutez des critères supplémentaires (intérêts, démographiques) pour la réduire. Si elle est trop restreinte, faites le contraire.

Se tromper d’objectif de campagne

Il existe 11 objectifs pour votre campagne lors de sa création. Choisir le mauvais objectif c’est s’assurer une campagne avec de mauvais résultats ou en tout cas pas ceux que vous espériez. Il est donc indispensable de choisir le bon objectif en fonction de votre objectif !

Rappelez-vous le tunnel de conversion en entonnoir :

Si votre votre objectif est de vendre sur votre site, ne choisissez pas un objectif de trafic, mais plutôt l’objectif de conversion. En effet, Facebook va optimiser votre campagne en fonction de l’objectif que vous allez lui fixer. L’objectif étant la vente, optez pour la conversion, car Facebook va présenter votre publicité aux personnes qui seront le plus susceptibles de convertir sur votre site. Si vous aviez choisi un objectif de trafic, Facebook aurait présenté votre publicité aux personnes qui cliquent sur des liens renvoyant vers un site et ces personnes ne seront pas vos acheteurs pour autant.

Si votre objectif est de stimuler votre communauté et interagir avec eux, de les inciter à participer à un de vos événements Facebook, vous allez choisir l’objectif d’interaction et Facebook va optimiser votre campagne en ce sens : Présenter votre publicité aux utilisateurs susceptibles d’être interessés par votre événement ou de réagir à votre publication.

Grouper les intérêts

Vous connaissez votre cible et ses intérêts et vous vous dites que vous allez sélectionner tous les intérêts et que tout va aller pour le mieux ? Et bien non, c’est une mauvaise réflexion car vous ne saurez pas ce qui fonctionne de ce qui ne fonctionne pas et surtout Facebook ne pourra pas optimiser votre campagne car l’audience est définie au niveau de l’ensemble de publicités.

Vous pouvez cibler les utilisateurs sur Facebook :

  • Des critères démographiques.
  • Selon les intérêts qu’ils portent sur certains sujets en particulier. (Si je clique régulièrement sur des publications liées au cosplay, on peut en déduire que je suis intéressé par le cosplay).
  • Selon les pages Facebook qu’ils aiment lorsqu’elles peuvent être ciblées.
  • Le fait qu’il soient ou non connectés à votre page, événement, application.

Revenons à notre sujet : grouper les intérêts 🤓

En groupant vos audiences vous vous dites que vous allez proposer votre publicité à tous les utilisateurs qui portent de l’intérêt pour au moins l’un des critères sélectionnés

En agissant de la sorte dans l’exemple ci-dessus, vous allez cibler aussi bien les utilisateurs Facebook qui aiment des pages liées au Cosplay que des pages liées à World of Warcraft que des pages liées à Starcraft, etc.

  • Il est possible que ceux qui aiment le cosplay puissent également aimer World of Warcraft ou Zelda parce qu’il s’agit possiblement du thème de leur cosplay.
  • il est également tout à fait possible que ceux qui aiment World of Warcraft ou Zelda n’aiment pas le cosplay 😶.

Vous l’avez compris ? Grouper les audiences vient à mettre tout le monde dans le même panier et cibler tout ce beau petit monde. Nous allons toucher des personnes qui n’aiment pas forcément ce que nous proposons. Nous dépenserons du budget inutilement et notre campagne n’obtiendra pas les résultats escomptés.

En créant un ensemble de publicités où je ciblerai les personne intéressées par le cosplay, un autre ensemble de publicités ou je ciblerai les fans de World of Warcraft, je pourrai rapidement identifier quelle audience répond le mieux à l’objectif que j’ai fixé sur ma campagne.

Mélanger les audiences

Sur Facebook vous pouvez créer des audiences. Une audience correspond à un ensemble d’utilisateurs qui possèdent des critères communs au sein de cette audience. Facebook nous permet de toucher des audiences particulières en plus de cibler des intérêts ou des critères démographiques.

3 types d’audiences sont possibles :

  1. Les audiences sauvegardées : Il s’agit en fait d’audience que vous allez créer de toute pièce (âge, sexe, langue, intérêts, exclusions, etc) et que vous allez pouvoir sauvegarder pour les réutiliser.
  2. Les audiences personnalisées : Dans ce cas là, Facebook vous donne la possibilité de toucher une audience qui vous connaît déjà, qui a déjà visité votre site, des clients existants. Ces audiences reciblent ces utilisateurs qui sont sur Facebook, c’est à dire que vous allez proposer des publicité à un public qui a déjà été exposé à votre marque. On parle de remarketing, de retargeting sur Facebook. Cela est possible via le pixel Facebook par exemple.
  3. Les audiences similaires : Elles se basent sur vos audiences personnalisées, mais la différence revient à cibler des utilisateurs qui ressemblent à votre audience personnalisée et qui ne vous connaît pas encore. On parle ici de jumeaux marketing.

A l’instar du point précédent où je vous présentais le groupement des intérêts, ici c’est la même chose. Grouper plusieurs audiences au sein d’un même ensemble de publicité c’est toucher tout le monde sans savoir ce qui va fonctionner de ce qui ne pas fonctionner.

Ne ciblez pas dans le même ensemble de publicité des utilisateurs aimant le cosplay ainsi que les visiteurs de votre site et ceux qui ressemblent à vos visiteurs, votre campagne aura de moins bonne performance. Créez un ensemble de publicité pour chacun et comparez les résultats.

Ne pas exclure des audiences

Cela parait bête mais faut-il y penser ! J’ai moi-même commis ce type d’erreur lors de mes débuts sur Facebook Ads.

Votre objectif c’est de pousser votre cible à faire quelque chose dans la plupart des cas :

  • aimer votre page
  • réagir à une publication
  • s’intéresser à un événement
  • visiter votre site
  • convertir sur votre site

Vous payez pour toucher les utilisateurs et bien évidemment ceux qui ont répondu à l’objectif de votre campagne, il n’est plus nécessaire de leur présenter la publicité.

  • Vous allez payer pour rien
  • Vous pouvez générer un sentiment négatif vis à vis de vos publicités de la part de ceux qui ont répondu à votre objectif.

Oublier le pixel Facebook

Facebook Ads est une plateforme qui est disponible pour vous atteindre des objectifs. Pour certains ces objectifs seront sur Facebook, pour d’autres sur leur site au travers de leads, de ventes. Dans tous les cas, Facebook met à disposition un pixel à l’instar de ce que l’on peut trouver sur Google Ads. Cet outil vous permet de faire plusieurs choses :

  • Recibler des utilisateurs qui visitent votre site, utilisent votre application et donc plus susceptibles d’êtres intéressés par vos produits, vos service, en somme VOTRE entreprise.
  • Cibler des utilisateurs qui ressemblent à vos clients, vos prospect, vos visiteurs.
  • Mesurer les conversions effectuées sur votre site (achat, newsletter, téléchargement de guide).
  • Optimiser la diffusion des publicités dans une campagne dont l’objectif est la conversion.
  • Obtenir des informations sur le trafic de votre site web.

Vous l’avez compris, il s’agit d’un élément essentiel à mettre en place le plus tôt possible sur votre site. Si vous passez par un gestionnaire de balise, l’installation du pixel est vraiment simple.

Ne proposer qu’une seule publicité Facebook

Pour réaliser une campagne sur Facebook Ads optimisée, il est indispensable de pouvoir évaluer chaque élément de cette dernière :

  • Créer plusieurs ensembles de publicités
  • Créer plusieurs publicités

Au niveau de l’ensemble de publicités vous allez pouvoir tester le ciblage, les placements, le budget, le calendrier, les enchères.

Au niveau des publicités vous pourrez tester des visuels différents, des variations de textes, des formats différents.

Cette pratique de proposer des variantes, vous permettra

  1. Trouver l’audience qui résonnera le mieux avec votre publicité.
  2. Tester la publicité qui fonctionnera le mieux.
  3. Proposer des variations pour éviter la fatigue publicitaire qui diminuera l’efficacité de vos pubs.

Ne pas considérer les placements

Lorsque vous êtes dans le setup de votre campagne Facebook, vous aurez le choix de cibler des emplacements, c’est à dire des endroits sur lesquels vos annonces apparaîtront.

Les placement disponibles sur Facebook sont les suivants :

  • Fils d’actualité

    • Fil d’actualité Facebook
    • Fil Instagram
    • Facebook Marketplace
    • Vidéo suggérée Facebook
    • Colonne de droite de Facebook
  • Stories

    • Stories Facebook
    • Stories Instagram
    • Stories Messenger
  • In-stream

    • Vidéos in-stream Facebook
  • Messageries

    • Messagerie Messenger
    • Messages sponsorisés sur Messenger
  • Espaces contextuels

    • Instant Articles Facebook
  • Plus d’applications et de sites
    • Formats natif, bannière et interstitiel d’Audience Network
    • Vidéos avec récompense Audience Network
    • Vidéos in-stream d’Audience Network

Cependant selon l’objectif de votre campagne tous les placements ne seront pas adéquats pour diffuser vos annonces.

Par exemple, si votre objectif est de générer des leads sur votre site, il sera peu probable que diffuser des annonces sur Instagram ou dans les stories Instagram soit le plus pertinent.

Néanmoins, si vous ne « faites rien » vos publicités seront malgré tout diffusées partout où il sera possible de les diffuser (à savoir que tous les emplacements ne sont pas disponibles selon l’objectif de la campagne). Même si Facebook optimise l’affichage de vos annonces là où elles sont censées performer le mieux, il y aura des diffusions qui seront faites aux mauvais endroits 😱.

Optez pour un placement manuel en connaissance de cause : vous allez sélectionner vous-même l Et si vous ne savez pas quoi choisir Facebook suggère ceci selon l’objectif de votre campagne :

  • Notoriété de la marque : Facebook et Instagram
  • Interaction : Facebook et Instagram
  • Vues de vidéo : Facebook, Instagram et Audience Network
  • Installations d’app : Facebook, Instagram, Messenger et Audience Network
  • Trafic (clics vers un site web et interactions dans l’app) : Facebook, Instagram, Messenger et Audience Network
  • Ventes catalogue : Facebook et Audience Network
  • Conversions : Facebook, Instagram, Messenger et Audience Network. L’objectif d’optimisation des conversions hors site prend également en charge les Instant Articles et les Stories Instagram.

Voici un lien vers le support Facebook au sujet des placements disponibles.

Vous pourrez également analyser les résultats de vos campagnes passées dans vos rapports du gestionnaire de publicités grâce à une segmentation par placement. De cette façon vous pourrez voir quels placement obtiennent les coûts par résultat les plus bas et le meilleur taux de conversion.

Ignorer la règle des 20% de texte

Si il y a bien quelque chose qui est contraignant pour les gestionnaires de comptes Facebook Ads c’est bien cette règle des 20% de texte ! Facebook a mis en place cette règle afin de limiter la quantité de texte présent sur une image afin d’améliorer l’expérience utilisateur de telle façon que si une annonce ne respecte pas cette règle, Facebook diminue de façon graduelle sa portée jusqu’à ne pas la diffuser du tout. Dites-vous qu’au lancement de cette règle, si vous ne la respectiez pas, votre annonce était purement et simplement refusée… la galère 😞 ! Surtout lorsque l’annonceur ne vous propose pas de variantes de ses visuels…

Heureusement, même si Facebook nous impose cette règle, il nous donne également le moyen de vérifier si nos visuels respectent ou non la règle de 20% de texte maximum sur une annonce grâce à l’outil de superposition.

Fatiguer son audience

La fatigue publicitaire est une réalité ! En effet, l’omniprésence du digital dans nos vies contribue largement à la diffusion de contenus publicitaires. C’est un phénomène qui s’accélère (et qui à mon avis n’est pas prêt de s’arrêter).

Du coup, nous sommes constamment exposés à tout type de contenus. Cette surexposition entraîne un mécanisme de lassitude qui fait que votre cerveau ne prête plus attention à une publicité si celle-ci est diffusée trop souvent à une même personne. Résultat votre campagne perd en efficacité.

Au delà de la perte d’attention la surexposition d’une publicité auprès d’une personne peut même entraîner un sentiment d’agacement et d’irritation. Ne surexposez pas votre audience à la même publicité trop souvent sinon vous obtiendrez l’inverse de ce que vous cherchez à atteindre.

Pour palier ce phénomène, il vous incombe de contrôler la diffusion de vos annonces, leur répétition. Heureusement Facebook met à disposition les outils nécessaires à ce contrôle, ne reste qu’à vous de les utiliser 😉

Tout d’abord selon l’objectif de votre campagne vous aurez la possibilité de limiter le nombre d’impressions de vos publicités auprès d’un même utilisateur Facebook. Par défaut la plateforme vous propose 1 impression tous les 7 jours, mais à mon sens 1 impression tous les 2 ou 3 jours peut être un bon choix aussi.

Vous pouvez également (toujours selon votre objectif de campagne) optimiser la diffusion de vos publicité pour une couverture unique quotidienne, ce qui revient à ne diffuser votre annonce une seule fois par jour à la même personne.

Enfin, et cela peu importe l’objectif de votre campagne, vous pouvez définir un calendrier de diffusion de vos publicités pour éviter de diffuser 24h/24 et 7j/7.

Vous pouvez même définir une fréquence pour que vos publicités ne soient pas affichées tous les jours de la semaine. Dans l’exemple ci-dessous nous avons un calendrier de diffusion sur toute la semaine avec des heures programmées et d’autres non. Nous pouvons également choisir de diffuser les publicités d’un ensemble de publicités le lundi, le mercredi, le vendredi et le dimanche. Un autre ensemble de publicités nous pourrions choisir (avec d’autres visuels) de diffuser les autres jours de la semaine.

Ces mesures permettent de réduire la lassitude des utilisateurs et à vos annonces de performer plus longtemps que si vous diffusiez en continu sans aucune limitation.

Pour conclure

Voici un aperçu des erreurs les plus fréquentes que l’on peut rencontrer sur des campagnes Facebook Ads que j’ai voulu relever. A vrai dire, cette liste n’est pas exhaustive, il existe bien d’autres impairs comme :

  • Présenter des visuels de mauvaise qualité / qui n’interpellent pas l’utilisateur.
  • Utiliser trop de texte dans l’annonce.
  • Ne pas sous-titrer une vidéo sponsorisée.
  • Ne pas parler sur le bon ton à votre audience / utiliser un langage inadapté.
  • Ne pas utiliser de CTA quand cela est nécessaire
  • Ne pas avoir un site adapté à la navigation mobile

Nous avons tous commencé un jour et nous avons tous fait des erreurs, c’est tout à fait normal, la plateforme est accessible au plus grand nombre, c’est pourquoi il faut de la pratique pour la maîtriser. Je vous encourage à persévérer, tester pour apprendre et faire à chaque fois de meilleures campagnes 📈.

N’hésitez pas à apporter votre commentaire ou votre retour d’expérience sur la gestion de campagnes Facebook et si vous souhaitez un accompagnement contactez-moi.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de mes articles sur mon blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires